— L'Église, Corps de Christ —


L'ÉGLISE, CORPS de CHRIST

1) L'IMAGE et SON ENSEIGNEMENT

C'est l'image la plus riche et la plus complète, frappante par son réalisme et pleine de portée pratique en ce qui concerne l'union intime des croyants entre eux et avec Christ, telle que Jésus l'exprime :

« Je te demande qu'ils soient tous un. Comme toi, Père, tu es en moi et comme moi je suis en toi, qu'ils soient un en nous pour que le monde croie que c'est toi qui m'as envoyé. » (Jean 17:21 Semeur)

2) L'ÉGLISE EST UN CORPS

Elle est une communauté organisée dans laquelle tous les membres, aussi humbles soient-ils, trouvent leur place et ont une œuvre à faire, et non une simple foule hétérogène. Dans ce corps, chaque membre est utile aux autres :

« De même, alors que nous sommes nombreux, nous formons ensemble un seul corps par notre union avec le Christ, et nous sommes tous, et chacun pour sa part, membres les uns des autres. » (Romains 12:5 Semeur)

« Un corps n'est pas composé d'un membre ou d'un organe unique, mais de plusieurs. » (1 Corinthiens 12:14 Semeur)

3) L'UNITÉ DANS LA DIVERSITÉ

De même que le corps est formé de plusieurs membres, les rachetés de Jésus-Christ forment un seul corps « EN LUI ». De même aussi que dans le corps, chaque partie est une fraction du grand tout qu'une unité distincte en elle-même. Dans l'Église, ce n'est pas l'individualité des membres, mais l'unité de toute la communauté qui est appelée à démontrer la vérité de la mission de Christ.

C'est la raison de toutes les exhortations à la conservation, au maintien de l'unité :

« 1 Moi qui suis prisonnier à cause du Seigneur, je vous demande donc instamment de vous conduire d'une manière digne de l'appel qui vous a été adressé :

2 soyez toujours humbles, aimables et patients, supportez-vous les uns les autres avec amour.
3 Efforcez-vous de conserver l'unité que donne l'Esprit, dans la paix qui vous lie les uns aux autres.
4 Il y a un seul corps et un seul Esprit ; de même, Dieu vous a appelés à une seule espérance lorsqu'il vous a fait venir à lui.
5 Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême,
6 un seul Dieu et Père de tous qui règne sur tous, qui agit par tous et qui est en tous. » (Éphésiens 4:1-6 Semeur)

« Par votre obéissance à la vérité, vous avez purifié votre être afin d'aimer sincèrement vos frères. Aimez-vous donc ardemment les uns les autres de tout votre cœur. » (1 Pierre 1:22 Semeur)

C'est aussi la raison de la condamnation de tout esprit individualiste et diviseur :

« Si quelqu'un suit de fausses doctrines et fomente la division, avertis-le, une fois, deux fois ; s'il ne se détourne pas de sa fausse voie, sépare- toi de lui et écarte-le de l'Eglise. » (Tite 3:10 Parole Vivante)

« Je vous engage instamment, chers frères, à prendre garde à ceux qui sèment la division et égarent les autres en s'opposant à l'enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d'eux, » (Romains 16:17 Semeur)

« Si quelqu'un enseigne autre chose, et s'écarte des paroles de vérité de notre Seigneur Jésus-Christ et de l'enseignement conforme à la foi, » (1 Timothée 6:3 Semeur)

« Autrefois, il y a eu des prophètes de mensonge parmi le peuple d'Israël ; il en sera de même parmi vous. Ces enseignants de mensonge introduiront subtilement parmi vous des erreurs qui mènent à la perdition. Ils renieront le Maître qui les a rachetés et attireront ainsi sur eux une perdition soudaine. » (2 Pierre 2:1 Semeur)

La grande diversité des membres est parfaitement compatible avec l'unité du corps. La volonté de Dieu est que chaque membre ait sa fonction spéciale et que tous travaillent ensemble à l'édification et à l'épanouissement du corps tout entier. C'est à cet effet que les ministères ont été donnés par Christ à l'Église :

"C'est lui qui a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs," (Ephésiens 4:11 Segond révisée, Colombe) pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du service ou, comme il est traduit dans la Bible du Centenaire, « pour mettre les saints en état d'accomplir leur tâche ».

Ainsi la diversité dans l'unité est le fondement de toute vraie beauté et utilité. Nous pouvons conclure que nous appartenons les uns aux autres; que nul ne peut dire: « Je n'ai rien à faire avec toi », ni se défendre : « Suis-je le gardien de mon frère ? ».

4) DEVOIRS de CHAQUE MEMBRE DANS CETTE UNITÉ

a) Aider son frère à triompher de ses faiblesses :

« Frères, si quelqu'un s'est laissé surprendre par quelque faute, vous qui vous laissez conduire par l'Esprit, ramenez-le dans le droit chemin avec un esprit de douceur. Et toi qui interviens, fais attention de ne pas te laisser toi-même tenter. » (Galates 6:1 Semeur)

« Mes frères, si quelqu'un parmi vous s'égare loin de la vérité, et qu'un autre l'y ramène,... » (Jacques 5:19 Semeur)

« Nous qui sommes forts dans la foi, nous devons porter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, sans chercher notre propre satisfaction. » (Romains 15:1 Semeur)

« Nous vous le recommandons, frères : avertissez ceux qui mènent une vie déréglée, réconfortez ceux qui sont découragés, soutenez les faibles, soyez patients envers tous. » (1 Thessaloniciens 5:14 Semeur)

b) Participer à l'épanouissement de la vie et du travail de tout le peuple de Christ :

« Je vous recommande Phoebé, notre sœur, qui est diaconesse de l'Église de Cenchrées. » (Romains 16:1 Segond révisée, Colombe)

"Je vous exhorte, frères, par notre Seigneur Jésus-Christ et par l'amour de l'Esprit, à combattre avec moi, en adressant à Dieu des prières en ma faveur," (Romains 15:30 Segond révisée, Colombe)

« Je tiens, en effet, à ce que vous sachiez combien rude est le combat que je livre pour vous et pour les frères qui sont à Laodicée, comme pour tous ceux qui ne m'ont jamais vu personnellement. » (Colossiens 2:1 Semeur)

c) Se garder de dire ou de faire quoi que ce soit qui puisse être un sujet d'affliction ou une occasion de chute pour l'un quelconque des membres du corps :

« Accueillez celui qui est mal affermi dans la foi, sans vous ériger en juges de ses opinions. » (Romains 14:1 Semeur)

« Cessons donc de nous condamner les uns les autres. Prenez plutôt la décision de ne rien mettre en travers du chemin d'un frère qui puisse le faire trébucher ou tomber. » (Romains 14:13 Semeur)

« Ainsi donc, cherchons toujours ce qui contribue à favoriser la paix et à nous faire grandir les uns les autres dans la foi. » (Romains 14:19 Semeur)

« Toutefois, faites bien attention à ce que votre liberté ne fasse pas tomber dans le péché ceux qui sont mal affermis dans la foi. » (1 Corinthiens 8:9 Semeur)

« Oui, tout m'est permis, mais tout n'est pas bon pour nous. Tout est permis mais tout n'aide pas à grandir dans la foi. » (1 Corinthiens 10:23 Semeur)

d) Il ne convient pas non plus d'envier ceux qui ont été appelés à exercer la tâche la plus en vue ni de vouloir les imiter. 

Il suffit à chacun d'occuper la place et d'exercer la fonction qui lui sont échues, avec fidélité se réjouissant du fait que comme le corps est UN, ce qui est confié à l'un, doit être estimé comme donné à tous et que la grande bénédiction qui peut reposer sur l'œuvre de quelqu'un est le plus souvent provoquée et maintenue par la sympathie et les prières de ceux dont les noms sont connus de Dieu seul.

5) BESOIN RÉCIPROQUE de la TÊTE et du CORPS

Cette unité d'action ne peut être réalisée que par le gouvernement d'une tête qui procure à chaque membre sa capacité :

« C'est lui qui a fait don de certains comme apôtres, d'autres comme prophètes, d'autres comme évangélistes, et d'autres encore comme pasteurs et enseignants. » (Éphésiens 4:11 Semeur)

« Mais tout cela est l'œuvre d'un seul et même Esprit qui distribue son activité à chacun de manière particulière comme il veut. » (1 Corinthiens 12:11 Semeur)

« Et Dieu nous a accordé par grâce des dons différents. Pour l'un, c'est la prophétie : qu'il exerce cette activité conformément à notre foi commune. » (Romains 12:6 Semeur)

C'est ce que Christ fait en tant que tête du corps de l'Église. Dans cet ordre d'idées, il est intéressant de noter que Christ appartient à l'Église comme la tête appartient au corps. Il n'est pas à côté ou simplement sur elle ; il fait corps avec elle comme son membre principal. Il participe à sa nature morale et de ce fait à la nature morale de tous ses membres :

« Ignorez-vous que vos corps sont des membres du Christ ? Vais-je donc arracher les membres du Christ pour en faire ceux d'une prostituée ? Sûrement pas ! » (1 Corinthiens 6:15 Semeur)

D'autre part, avant d'être appelé « tête du corps de l'Église », Christ est appelé « image du Dieu invisible » :

« Ce Fils, il est l'image du Dieu que nul ne voit, il est le Premier-né de toute création. » (Colossiens 1:15 Semeur)

Cette image était le Fils bien-aimé de Dieu, la Parole faite chair. La tête du corps de l'Église est donc le Dieu fait homme, JÉSUS-CHRIST.

L'Église devait posséder une tête ayant une conformité naturelle avec le reste des membres du corps. C'est la raison de la venue de Christ en chair comme un simple homme. Mais il était aussi nécessaire qu'elle ait une tête qui puisse lui infuser la vie spirituelle. Ainsi Christ et l'Église sont, par chaque membre, un seul esprit, et destinés à réaliser une union comparable à celle de l'époux avec son épouse et Paul appelle cela « un mystère » :

« Il y a là un grand mystère : je parle de ce que je viens de dire au sujet du Christ et de l'Église. » (Éphésiens 5:32 Semeur), de telle sorte que l'époux ayant participé à la nature de l'épouse, lui communique sa propre nature, par le don de Son Esprit.

La tête est indispensable à la vie; Jésus est la tête vivifiante de tout son peuple, « Il est notre vie »; être séparé de Lui, c'est la mort spirituelle. Mais le corps est indispensable à l'accomplissement des desseins de la tête et c'est le privilège de l'Église en chacun de ses membres.

6) LA TÊTE GOUVERNE LE CORPS

La tête est le siège du gouvernement suprême. C'est du cerveau que vient l'ordre qui soulève la main. Ainsi dans l'Église, Christ est la tête qui dirige. De Lui émanent les commandements, à Lui vont les hommages, à Lui est due l'obéissance, à Lui revient la gloire.

Il est le vivant administrateur dans l'Église; Il opère par Son Esprit qui habite en chacun des siens et par lequel chaque chrétien doit être conduit :

« Car ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. » (Romains 8:14 Semeur), dans la conformité aux enseignements de la Sainte Parole de Dieu dont l'autorité subsiste éternellement et doit être rigoureusement maintenue :

« Car vous êtes nés à une vie nouvelle, non d'un homme mortel, mais d'une semence immortelle : la Parole vivante et éternelle de Dieu. » (1 Pierre 1:23 Semeur)

« Allez donc dans le monde entier, faites des disciples parmi tous les peuples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. » (Matthieu 28:19 Semeur)

Il demeure absolument impossible que l'Esprit de Christ conduise l'un quelconque des membres du corps ailleurs que vers l'accomplissement des commandements que le Seigneur a laissés à l'Église avant son départ : « Aimez- vous les uns les autres comme je vous ai aimés », et « Allez par tout le monde annoncer l'Évangile à toute créature ».

C'est là le témoignage et l'œuvre de l'Église, « le CORPS dont CHRIST est la TÊTE ».


Marcel ROUX  


Citations bibliques extraites de la Bible du Semeur.

Texte copyright © 2000, Société Biblique Internationale. Avec permission.